Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Notre combat : recevoir la vie ! (Soph 3, Mt 21)

Publié par Olivier de Framond, compagnon jésuite sur 13 Décembre 2022, 12:58pm

Catégories : #framond

Merci à l'auteur de cette photo

Arrête de te pavaner sur ma montagne ! Le Seigneur est proche du cœur brisé. Les publicains et les prostituées y ont cru et ce sont repentis. En gros tout est dit de la Bible ; le message du Dieu des Juifs ou des chrétiens est là. Résumé du combat spirituel que nous vivons depuis les origines et jusqu'à pas de date. 

Il y a deux attitudes, une qui reçoit la vie et une qui la possède. Une où tout est don, don à recevoir, pour le faire fructifier. Une où tout est quête d'autonomie, je suis maître de tout. Dans les petites comme dans les grandes choses. La gestion de la fin de vie par exemple, l'Empire du foot et de l'argent, Qatar FIFA, l'emprise de quelques-uns sur un territoire ou sur des consciences, tout dit ce combat spirituel qui a commencé aux origines et qui continue. C'est le combat que le livre de l'Apocalypse évoque, avec son drôle de langage. 

Dans la mouise, j'offre soit un cœur brisé, soit une tête endurcie et rebelle ou le péché et tapi comme en Caïn. Le cœur brisé est le signe d'une vie qui se reçoit. C'est celui des publicains et des prostituées qui se convertissent et reconnaissent Celui qui donne la vie, qui est la vie. Est-ce que le Seigneur nous encourage à être des publicains gripsous (grippe-sous) ou des prostituées ? Pas forcément je pense, mais des pécheurs qui reconnaissent et embrassent Celui qui est et qui n'est que Fils, reçu d'un autre, envoyé pour accueillir le don de Dieu et nous aider à le devenir, ça oui !

Olivier de Framond, compagnon jésuite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents