Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


3ème dimanche du temps ordinaire – Une Parole qui part à la pêche

Publié par Olivier de Framond, compagnon jésuite sur 23 Janvier 2021, 18:14pm

Catégories : #2017_framond

Son baptême lance vraiment Jésus dans un pèlerinage qui ne s’arrête pas. La croix semble le stopper, mais non, il a remis l’Esprit et l’Esprit poursuivra le pèlerinage en ses amis. Le monde passe, oui. Une seule chose demeure, insaisissable, invisible : l’Esprit. Ce souffle intérieur nous réveille et nous remet en communion avec la vie, avec nous-mêmes, avec Dieu. Jésus est poussé à le reconnaître publiquement : « les temps sont accomplis ». Il y a à passer à autre chose. A quoi ? A la Parole, faite chair, contemplée en Celui qui révèle notre Père, son regard infini, sa grâce infinie, sa bonté infinie pour sa Création aimée, les malades, les pécheurs. « Le règne de Dieu s’est approché » : le ciel s’ouvre, l’horizon, la Confiance, même en temps de Covid. Il est en nous, tout près, révélé par le Seigneur qui pour moi s’est fait homme. Alors « convertissez-vous ». A quoi ? A une autre relation à soi-même, au monde, à la vie, à Dieu, en contemplant le Fils de l’Homme, Parole de Dieu parmi nous. « Et croyez à l’Evangile », bonne nouvelle d’un Dieu qui passe et guérit notre regard, nos pensées, nos paroles, nos actions, notre corps, notre esprit…

Jésus laisse ses pas le mener. Jusqu’au bout. Sans jamais résister, sauf à Gethsémani. Etonnant ! Moi, j’ai souvent le sentiment de résister à cet Esprit qui mène Dieu sur nos routes humaines. Jésus qui passe, pour donner Dieu à qui veut bien le recevoir. Ses pas vont à la pêche et entraîneront d’autres pas de Dieu en ses amis. Ils iront à une autre pêche, celle des hommes, par la Parole du Christ, vraiment Dieu et vraiment Homme. Jésus se laisse saisir par ce qu’il découvre en cheminant : certains qui lancent leur filet, d’autres qui le réparent. Dieu nous cherche là où nous en sommes, avec nos talents, nos limites, notre vie, nos énergies, chacune, chacun. C’est là le terreau de son Evangile. Dieu en Jésus nous donne de recevoir la Vie, de l’aimer, de la partager. Il enseigne aux humbles son chemin, chante le psalmiste. De nos chemins humains, lumineux ou bouchés, Il en fait des chemins de Vie pour tous ses amis. Même à Ninive ! Jonas le vivra mal : ces horribles débauchés ont fait pénitence et Dieu renonce à son châtiment, c’est quoi, ça ? Pauvre Jonas, pauvres de nous en fait, encore bien loin du cœur de Dieu ! Seigneur, enseigne-nous tes chemins.

Olivier de Framond, compagnon jésuite

Jon 3, 1-5.10 ; Ps 24 (25), 4-5ab, 6-7bc, 8-9 ; 1 Co 7, 29-31 ; Mc 1, 14-20

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents