Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Jean 15, 9-17 Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres

Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 9 Mai 2021, 18:06pm

Catégories : #Homélies, #Evangile dimanche année B, #evangiles_piste_reflexion, #Evangile_réflexion

Ce passage d'évangile vient à la clôture de ce temps qui se déploie entre le jour de la résurrection Pâques et le jour de la montée aux cieux l'Ascension. 

Durant ce temps,  éclairés par la lumière de la Résurrection de celui qui a tout donné et qui, par-là, a manifesté que sa parole était véridique depuis toujours, nous avons pu recevoir plus profondément ce que le Seigneur a dit tout spécialement à la fin de sa vie terrestre dans ce long discours après la Cène dont Jean nous en fait le récit. Et nous, durant ce temps, nous nous sommes assimilés profondément les paroles du Seigneur. Nous sommes entrés de tout notre cœur et de toute notre intelligence dans la vision du Seigneur Jésus. 

Aussi ces quelques versets dressent pour nous aujourd’hui le panorama global de la vie à laquelle il nous est donné de pouvoir adhérer intégralement maintenant. 

Sont caractérisées les relations qui existent entre le père le fils et nous ainsi que celles qui existent aussi entre nous les chrétiens. Et d'où elles découlent également. Prenons le temps de les réentendre à nouveau ! 

  • Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés
  • Je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître
  • Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés

Nous avons pris le temps de recevoir, de comprendre ce qui nous a été donné au cours de la vie terrestre de Jésus. Et ce dépôt constitue la base à partir de laquelle nous pourrons faire face à la nouveauté, à toute nouveauté dans notre histoire, l’histoire de l’Eglise, selon sa promesse.

"C’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera." 

D'ici jeudi jour où nous célébrerons encore l'Ascension du Seigneur, prenons le temps de lire et de relire ce passage pour nous pénétrer de son message, recevoir la promesse qu'il porte...

Le Seigneur va pouvoir nous quitter pour que nous puissions inventer la suite. Dans son amour, dans son projet d’amour pour tous les êtres humains, il s'en remet à nous, à notre fidélité, à notre créativité, à notre courage, c'est à dire à notre espérance à notre foi et à notre charité. 

Tout au long de notre histoire, de l'histoire de l'Eglise le renouveau reviendra sans cesse de notre soif d'unité, de l'amour que nous aurons les uns pour les autres.

Ne l'oublions pas. Cette déclaration du Seigneur se termine par ceci : Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. Ce commandement s’applique à l'Eglise entière mais aussi à chacune de ses composantes : les paroisses les communautés les familles les regroupements informels... Demandons cette grâce de toujours pouvoir recommencer dans l’amour, dans la réconciliation, dans la miséricorde.

Que ton Esprit Seigneur nous garde en cet amour fraternel, en ton amour ! Oui sans cesse et toujours ! Amen ! 

Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents