Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Retraite en ligne pendant le temps pascal : Actes des apôtres 1, 10-26

Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 4 Mai 2020, 06:28am

Catégories : #Prières, #Manières de prier, #Jardinier, #Temps pascal

En ce temps de confinement, nous vous proposons de prendre le temps de découvrir comment l’Eglise est née selon les Actes des Apôtres. En priant une fois par semaine un passage des Actes des Apôtres.

 

Actes 1, 10-26

 

Voilà les étapes proposées :

 

·        Je formule et présente au Seigneur ce que je désire en ce temps pascal de confinement et où je vais contempler l’Eglise qui s’invente. Qu’il me donne de sentir le changement au cœur des disciples, qu’il me rende attentif à la manière dont l’Esprit guide les uns et les autres et notamment Pierre.

 

·        Je considère Jérusalem, la chambre haute où a été vécue la Cène, où les disciples se terrent.

 

·        J’entre dans ma prière par un geste : signe de Croix, salutation ou autres

 

·        Je prends alors conscience de la progression du récit en lisant calmement le texte et en considérant les notes marginales qui indiquent les évolutions étape après étape. Je me rends attentif aux personnes, à leurs attitudes, à leurs paroles, à leurs gestes. Je me rends présent à elles. Je me laisse toucher par elles, par leurs réactions, leurs actons...

 

Actes 1, 10-26 

 

Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs, qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »

o   C’est une situation de fait bloquée, une promesse « lointaine »… les disciples retournent à Jérusalem

 

Alors, ils retournèrent à Jérusalem depuis le lieu-dit « mont des Oliviers » qui en est proche, – la distance de marche ne dépasse pas ce qui est permis le jour du sabbat. À leur arrivée, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient habituellement ; c’était Pierre, Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques fils d’Alphée, Simon le Zélote, et Jude fils de Jacques. Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères.

o   Une vie qui se maintient, avec habitude, la liste des 11 noms, la prière en commun avec les femmes…

 

En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des frères qui étaient réunis au nombre d’environ cent vingt personnes, et il déclara : « Frères, il fallait que l’Écriture s’accomplisse. En effet, par la bouche de David, l’Esprit Saint avait d’avance parlé de Judas, qui en est venu à servir de guide aux gens qui ont arrêté Jésus : ce Judas était l’un de nous et avait reçu sa part de notre ministère ; puis, avec le salaire de l’injustice, il acheta un domaine ; il tomba la tête la première, son ventre éclata, et toutes ses entrailles se répandirent. Tous les habitants de Jérusalem en furent informés, si bien que ce domaine fut appelé dans leur propre dialecte Hakeldama, c’est-à-dire Domaine-du-Sang. Car il est écrit au livre des Psaumes : Que son domaine devienne un désert, et que personne n’y habite, et encore : Qu’un autre prenne sa charge.

o   Pierre se lève, une parole de synthèse, de pardon, de nouveauté et qui redonne sens au groupe des Onze. Après le don de la Cène et l’abandon de la Passion, une parole de pardon du Seigneur est reçu qui réouvre un avenir, le groupe des Douze va continuer au-delà du suicide de Juda et la trahison des autres, En Pierre, l’Apôtre est né, il interprète la situation, il donne une orientation pour que la vie se poursuive.

 

Or, il y a des hommes qui nous ont accompagnés durant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous, depuis le commencement, lors du baptême donné par Jean, jusqu’au jour où il fut enlevé d’auprès de nous. Il faut donc que l’un d’entre eux devienne, avec nous, témoin de sa résurrection. » On en présenta deux : Joseph appelé Barsabbas, puis surnommé Justus, et Matthias. Ensuite, on fit cette prière : « Toi, Seigneur, qui connais tous les cœurs, désigne lequel des deux tu as choisi pour qu’il prenne, dans le ministère apostolique, la place que Judas a désertée en allant à la place qui est désormais la sienne. » On tira au sort entre eux, et le sort tomba sur Matthias, qui fut donc associé par suffrage aux onze Apôtres.

o   Avec nous, témoin de sa résurrection…  Recevoir la proposition de Pierre, Entendre aussi le silence d’acceptation du tirage au sort Mathias est incorporé sans heurt.

 

·        Au terme du cheminement, je m’adresse au Seigneur et je lui dis ce qui m’a touché dans ce récit, ce que je découvre du chemin de l’Eglise, les rédacteurs ont posé cette première expérience de refondation des Douze à la base de l’Eglise. Je lui dis aussi ce que cela m’inspire pour mon temps présent là où je suis, dans ma paroisse, mon service d’Eglise ou à partir de tout autre lieu qui me concerne

 

·        Je récite un notre Père en signe d’offrande et je salue le Seigneur en terminant ma prière (geste du corps ou...).

 

·        Je prends note de ce que j’ai vécu, de ce que je désire aussi partager avec les autres personnes qui font comme moi la retraite (je le déposerai sur la rubrique contact) : une admiration, une question, une demande... cela doit être bref deux ou trois phrases au plus. Cela m’aidera et aidera aussi les autres à cheminer.

Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite

Les apôtres en prière

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Articles récents