Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Dimanche 6 juin – Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ

Publié par Olivier de Framond, compagnon jésuite sur 5 Juin 2021, 20:04pm

Catégories : #2017_framond

C’est son dernier repas et c’est celui de la Pâque. « Vous trouverez un homme portant une cruche, suivez-le ». Et tout s’enchaîne étonnamment. Comme si le Ressuscité leur disait déjà : « suivez l’Esprit ». Ce porteur d’eau, ça peut être vous, un proche, un étranger. Et c’est au cours du repas que naissent en Jésus ce geste et cette parole forts qui instituaient l’Eucharistie. « Prenez, ceci est mon corps, ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, pour la multitude ». Il est ce qu’il vit avec eux, l’offrande de Dieu au monde. « Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ? J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur ». Il est ce pain, ce vin, cette coupe du Salut, élevée au Golgotha. Il l’est depuis la crèche, offrant Dieu aux lépreux, aux boiteux, aux aveugles, aux malentendants, aux pécheurs, aux malades, depuis l’éternité. Il est l’Agneau pascal, réponse d’amour au Don de Dieu. Il est le sang dont Moïse aspergeait le peuple pour le marquer du don de Dieu.

Le sacrement du Corps et du Sang du Christ fait recevoir Jésus comme le Fils offert au Père en toute chose, et comme offrande du Père au monde. Jésus se fait lui-même prière du peuple au Père. Le sacrement du Corps et du Sang du Christ fait passer d’une réponse au Don de Dieu sacrificielle à autre chose. Quand je communie, la seule réponse est de recevoir Celui qui offre Dieu au monde, et qui m’entraîne avec ses frères et sœurs à devenir nous-mêmes fils et filles de Dieu, offrande de Dieu au monde. Quand je communie, ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi. Je le célèbre à la messe ; bien plus, je le vis, comme Jésus, au milieu des hommes.

Communier fait passer d’une compétition du don à seulement chercher à se disposer à la Vie, Dieu, qui s’offre en toutes choses. Communier nous fait devenir, en Christ, offrande du Fils au Père, offrande du Père au monde. C’est un acte pas seulement personnel, il est communion avec toute la communauté des enfants de Dieu que nous devenons. Le Sacrement du Corps et du Sang du Christ envoie dans l’épaisseur du monde devenir l’offrande de Dieu que Jésus a été et demeure éternellement. Le royaume de Dieu vient. Nous en boirons son vin avec le Christ quand nous vivrons cette Alliance nouvelle entre nous et avec le prochain, dans ce monde tel qu’il est, heureux ici, dur et agité là, errant ou cheminant, notre terre.

Olivier de Framond, compagnon jésuite
Ex 24, 3-8 ; Ps 115 (116b), 12-13, 15-16ac, 17-18 ; He 9, 11-15 ; Mc 14, 12-16.22-26
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents