Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Martyrs de Lyon - 2 juin

Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 2 Juin 2022, 09:19am

Catégories : #Homélies

Je n'ai pas trouvé les textes de la messe pour cette solennité du diocèse de Lyon. Et je me suis dit pourquoi ne pas prendre simplement ceux que propose la liturgie de cette fin du temps pascal pour l'Église universelle.
 
Ils donnent une lumière certaine sur ce qui a été vécu intérieurement par ces martyrs, demain il en sera de même avec Charles Luanda et ses frères martyrs africains. Ce sera le passage de Pierre avec jésus en Jean 21, celui choisi par l'Église pour la fin du temps pascal en prévision de la Pentecôte. Et se dit profondément le sens de la Pentecôte : laisser être en nous l'amour de Dieu pour qu'il rayonne.
 
Laissons-nous toucher par ces hasards de calendrier. En 2022 la fin du temps pascal est ainsi marquée par la célébration de diverses figures de martyrs collectifs qui laisseront une trace vivante dans la durée sur les lieux de leurs sacrifices. Et ils prennent sens dans le rappel final du temps pascal. C'est l'amour absolu envers Dieu posé dans le martyr qui rayonne et aide les autres chrétiens à vivre.
 
Arrivant sur le diocèse de Lyon je suis marqué par le fait que ces exemples posés au début de l'histoire de l'Église marquent encore la manière d'être chrétien. Le don de Pothin Blandine et les autres marque encore notre propre manière d'être chrétien
 
Nous avons à être chrétiens totalement. Ceci ne signifie pas, en aucune manière, un manque d'ouverture envers les autres hommes. Mais la page d'évangile (Jn 17, 20-26), le psaume 15, celui utilisé par Pierre (Ac 22, 30 ; 23, 6-11) pour rendre compte de la résurrection du Seigneur aux foules de la Pentecôte, nous disent l'essentiel de notre manière de vivre : être en relation profonde avec le Seigneur et son Père, laisser leur amour habiter notre cœur et vivre, à partir de là, la situation qui s'offre à nous. Pour la tradition ignatienne, cela a aussi les saveurs de la contemplation pour obtenir l'amour à la fin des Exercices Spirituels.
 
Au terme du temps pascal au-delà même de la foi apparaît le cœur de l'être chrétien dans sa simplicité,  laisser l'amour de Dieu habiter en nos cœurs et aimer chacun comme Dieu l'aime.
 
Cheminons, en cette fin de temps pascal, avec ces martyrs :   "Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux."
 
Qu'il nous soit donné de le vivre aussi bien dans le quotidien que dans la crise toujours possible pour chacun de nous du martyr. Amen.
Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite
Ac 22, 30 ; 23, 6-11 ; Ps 15 (16), 1-2a.5, 7-8, 9-10, 11 ; Jn 17, 20-26
Merci à l'auteur de cette image

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents