Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Dimanche de Pentecôte

Publié par Olivier de Framond, compagnon jésuite sur 3 Juin 2022, 10:48am

La Pentecôte est une grande fête dans l’Église. L’équivalent de la fête des Moissons chez les Juifs, 50 jours après la Pâque, 7 semaines, 7 x 7, dès que les prémices, les premiers grains, étaient mûrs. On faisait mémoire de la sortie d’Égypte et des 1ers fruits de la terre promise donnée par le Seigneur à Israël. Elle rappelle une sortie difficile rendue féconde par la foi à cheminer jusqu’au bout. Chavouot, c’est son nom. Aujourd’hui elle commémore surtout le don de la Loi à Moïse, invitation à renouveler l’Alliance. Et là nous retrouvons ce qui a inspiré Luc et l’Église. La Pentecôte renouvelle la nouvelle Alliance, par Celui qui la fait vivre : le Saint Esprit.

*********************

Merci à l'auteur de cette image

Le Saint Esprit est le fruit d’un deuil traversé. Celui de l’Égypte au départ, pour Israël. Celui de Jésus, le Fils de l’Homme, pour l’Église. La Pentecôte est la fête de la vie après le deuil. « Laissez les morts enterrer les morts », disait déjà Jésus. L’Esprit Saint crée des vivants qui servent le Vivant. Il aura fallu « 50 jours », 7 semaines, c’est symbolique : un long temps.

Seul Luc évoque la Pentecôte. Avec son style. Ce qui s’est passé réellement, on ne le saura jamais. Ce violent coup de vent dans la maison où « ils » sont réunis, c’est quoi ? Et « ils », c’était qui ? au moins les apôtres, Marie et quelques femmes. Ces langues de feu qui se partagent et se posent sur chacun, cette parole soudaine en langues, la voix qui retentit, cette foule de toutes nations qui entend et reçoit une parole qui raconte les merveilles que Dieu fait en eux, chacun dans sa langue maternelle, que s’est-il passé réellement ?… En tout cas il s’est passé « un truc ». Qui vient d’en haut, de Dieu, et échappe à nos sens humains. Il y a un avant et un après. Avant il y a 2 espaces fermés l’un à l’autre, la maison et l’extérieur. Après, on voit les nations sortir de chez eux vers la voix qui vient de la maison car elle les rejoint dans leur langue maternelle, dans ce qu’ils sont, chacune, chacun, elle les concerne et les fait cheminer dans le monde, ensemble. Voilà le miracle de l’Esprit, quand le deuil du Jésus mort est fait et ouvre au Vivant, le Fils de l’Homme, et fait devenir, chacune, chacun, une fille, un fils de Dieu. Parfois on dit que nos enfants, les jeunes, on ne les voit plus à l’église, ils ne croient plus en rien. Là on est « avant » la Pentecôte. Après, les jeunes comme les anciens, s’étonneront d’une voix qui leur parle et les met en chemin, jusqu’à la Rencontre. L’Esprit réunit des vies qui ne s’entendaient plus, il réveille le désir, un élan. Miracle.

Merci à l'auteur de cette image

Nous nous sommes souvenus de Charles de Foucault, le « frère universel ». La fraternité est un fruit de l’Esprit Saint. Nous devenons frères, sœurs, amis dans le Seigneur, non plus des étrangers ou des loups les uns pour les autres. Pour cela il y a un deuil à faire, le deuil d’un Ami, et on ne le peut faire qu’à plusieurs, en communauté. C’est la condition pour que vienne l’Esprit, au-delà des douleurs. L’Esprit engendré « vous fera souvenir » de la Parole du Christ, des merveilles de Dieu. On ne retient en général que ce qui nous intéresse. Garder sa parole, c’est recevoir de Lui ce qui va nous intéresser et qui donne la vie. Viens, Esprit de sainteté, viens Esprit de lumière, viens Esprit de feu, viens nous embraser ...

Olivier de Framond, compagnon jésuite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents