Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Jeudi Saint - 2022 - Quand la divinité se cache

Publié par Olivier de Framond, compagnon jésuite sur 14 Avril 2022, 17:39pm

Catégories : #framond

A la Passion, la divinité du Christ se cache.

Jésus ne sort plus. Il ne se donne plus comme il le faisait, au milieu des pécheurs et des malades... Et pourtant c'est là que sa divinité se révèle, peut-être plus fort que jamais. Jésus, ou plutôt, le "Fils de l'Homme", trouve le seul moyen de ne pas entrer dans la violence du pouvoir des ténèbres et de ses humiliations. C'est de se faire Serviteur, jusqu'à l'extrême. C'est d'aimer les siens jusqu'au bout. C'est de demeurer Fils Bien-Aimé du Père jusque dans la violence des hommes et de son peuple. C'est de demeurer Fils très aimant. Là se révèle la divinité, cachée sous des matelas de ténèbres, de bombes, de mépris, d'errance humaine en fait...

Et nous, nous faisons, malgré nous peut-être, ces drames de l'Ukraine, ou de bien d'autres nuits à quoi nous assistons, impuissants, comme les disciples de la Passion...

Merci à l'auteur de cette image

Alors toi, Jésus, me laver les pieds ! Toi, ma vie, notre recréateur, notre Seigneur et maître, qui nous as appelés, réjouis, relevés !  ... C'est l'Heure des Ténèbres. C'est l'Heure du Fils de l'Homme, où Lui seul peut encore offrir Dieu à la terre ! Il n'y a plus que Lui, le seul Juste. C'est déjà une lueur de Pâques en fait, enfouie dans nos nuits noires. Elle ne se voit pas. Même Jésus l'espèrera bientôt, sans la voir.

Ce n'est plus le sacrifice expiatoire du peuple élu. C'est l'offrande libre de Dieu. Dire, en prenant le pain, "ceci est mon corps", c'était impensable, sacrilège, pour un Juif. Ce pain et ces herbes amères de la Passion, cette nuit-là de la Passion, du passage de Jésus au Père, ses amis ne comprendront pas. Toi, Seigneur et maître, me laver les pieds, et partir, offert librement au pouvoir des ténèbres ! Et recevoir là notre sortie d'esclavage, notre Naissance ! Comment recevoir ? Où es-tu, Dieu, mon Dieu ? ...

"Si je vous ai lavé les pieds, c'est pour que vous aussi, vous fassiez de même entre vous". Et moi, Seigneur, comment rendrai-je au Seigneur, tout le bien qu'Il m'a fait ?

Olivier de Framond, compagnon jésuite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents