Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


8e dimanche, temps ordinaire, année A - 26 février 2017 : « Cherchez d’abord le Royaume de Dieu … »

Publié par Père Olivier de Framond sur 26 Février 2017, 05:58am

Catégories : #2017_framond

oraison ; 1Co 4,1-5 ; Mt 6,24-34 ; PU

************************

Quel maître servons-nous ? Nous inviter à y répondre est déjà une Bonne Nouvelle, un beau cadeau que Jésus nous fait. Il m’arrive assez souvent de m’inquiéter pour des petites choses. Jésus me dit alors que c’est quand je veux servir deux maîtres, en tout cas plusieurs, alors que la paix, la joie, viennent quand je n’en suis qu’un : Celui qui aime la vie, Celui qui aime la joie, Dieu, le Père de Jésus. Il ne dit pas que l’Argent est mauvais, mais c’est seulement un moyen. En faire un maître, un but, ça oui, ça ne donne pas la vie, la joie.

C’est bon pour les hommes de peu de foi. Je pense facilement que ces inquiets qui servent maître Argent, c’est les autres. Mais l’Argent c’est plein de choses, c’est tout ce qui me replie, ce dont j’ai peur de manquer. L’homme de peu de foi semble être pour Jésus celui qui ne lève pas le regard pour recevoir le don de Dieu. Il ne voit pas les oiseaux qui volent, chantent, sans s’inquiéter de ce qui va les nourrir car ils savent que le Père du ciel le leur donnera. L’homme de foi s’ouvre à la vie du monde qui est là devant lui, donné. Servir un seul maître, Dieu, c’est seulement de choisir Celui et ce qui m’ouvre à la vie qui s’offre et que j’accueille car j’ai foi !

Alors je ne crains pas le regard des autres, je ne crains pas leurs jugements. Paul le dit à sa manière : « Ma conscience ne me reproche rien ». Il a de la chance ! Je ne suis pas sûr que je pourrai dire ça en permanence. Encore une bonne nouvelle, qui vient de Paul, cette fois, qui a servi le maître, le Seigneur. Sa conscience qui pourrait le juger, c’est le Seigneur. Il vit en lui, il a trouvé son maître, et ne le lâche pas. C’est là sa chance, mais c’est aussi son choix. Il a choisi la foi, il a choisi la joie.

Père Olivier de Framond, image https://i.skyrock.net/3452/80233452/pics/3032500284_1_3_SmKHj069.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Articles récents