Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Suis-moi - Mt 8, 18-22

Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 27 Juin 2022, 12:50pm

Catégories : #Homélies

Les Manières de Jésus nous avons à les faire nôtres : les recevoir les comprendre les laisser travailler en nous.

Ici la page évangélique nous confronte à une situation un peu théorique, celle d’un collectif « une foule autour de Jésus », une foule qui doit avancer. Elle est avec des bonnes intentions mais des volontés velléitaires. « je te suivrai partout où tu iras » disent certaines personnes à Jésus... C'est à vrai dire très proche de nos propres situations. Il y a des bonnes volontés mais peut être aussi bien peu de réalisations concrètes… et le collectif, pour moi, cela peut être mon couple, ma famille, mon lieu de travail, ma paroisse, ma communauté, mon établissement, mon église…

Alors comment fait Jésus, quelles sont ses attitudes ? Il pose une grande décision globale « partir vers l’autre rive » pour que le collectif soit, a priori, en mouvement. Puis, à chacun, il adresse une parole particulière pour avancer. Il amène chacun à prendre conscience de la pauvreté souhaitée « le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête ». Il demande de renoncer à des biens, ce qui constitue une autre forme de pauvreté « laisse les morts enterrer leurs morts ».

Mais, pour accompagner le changement, Jésus ne fait-il que cela : conseiller, guider ? Non il conduit. Attachons-nous ainsi au petit mot que prononce Jésus dans une réponse à un de ses interlocuteurs : « Suis-moi ». Cela veut dire que ce que Jésus demande, propose, il le vit lui-même. Et cette attitude nous avons à la faire nôtre à la lui demander.

Un collectif se met en route d'abord par la mise en route de soi, par la conversion de sa propre liberté. A chacun de voir ce que cela peut vouloir dire pour lui…

L’occasion pour nous de rendre grâce en ces jours pour notre Pape François et l'inscription profonde de la démarche synodale, lui aussi il propose à ce collectif Eglise de se mettre en route, à aller sur l’autre rive. Mais rien de cela n'aurait eu lieu sans le travail lointain de conversion vécu par Bergoglio lorsqu'il était jésuite en Argentine. 

Offrons-nous à cette mise en mouvement, acceptons la pauvreté qui frappe à la porte de notre cœur… alors une parole d’entrainement issue de notre propre expérience naîtra en nous… 

Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents