Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Dimanche de Pentecôte – Quand il viendra, l’Esprit de vérité …

Publié par Olivier de Framond, compagnon jésuite sur 22 Mai 2021, 14:08pm

Catégories : #2017_framond

Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière… Et il a fini par venir, sur les 12 et Marie réunis à « la maison ». La Pentecôte renvoie à la fête des Prémices, 50 jours après la fauche des blés nouveaux. C’est à peu près comme pour le Beaujolais nouveau, en espérant que le blé nouveau soit meilleur ! Juste après ce qu’a gardé l’Eglise de la 1ère lecture, on voit d’ailleurs que plusieurs s’inquiétaient devant les apôtres de la Pentecôte, estimant qu’ils étaient « pleins de vin doux » !

Pourtant le fruit de l’Esprit est tout sauf beuverie, dit Paul. Il est amour. Enfin il m’est donné d’aimer ! Il est joie. Il m’est donné de connaître la joie ! Il est patience. Enfin il m’est donné de traverser mes abattements. Il est bonté, bienveillance. Enfin il m’est donné de montrer de la bonté envers celles et ceux qui suscitent en moi un agacement continuel ! Il est fidélité. Car enfin il m’est donné de redevenir aimable à moi-même, merveille de Dieu, cadeau dont il m’invite à prendre soin. Il est douceur. Enfin de la douceur pour mener le monde et les relations humaines ! Il est maîtrise de soi. Ça y est, je ne me laisse plus mener par mes emportements, mes découragements, par mes excès ! L’Esprit de Pentecôte, c’est un esprit à espérer, à demander, pour soi comme pour les autres et même pour toute la création. C’est une invitation à semer des graines d’évangile. La Pentecôte c’est la fête des jardiniers. Les jardiniers de Dieu sèment avec amour, avec joie, avec bonté, douceur, paix, patience, avec maîtrise de soi, c’est obligé sinon ça poussera mal, et le fruit de l’Esprit, qui le goûtera ? Dieu sème l’Esprit sur nos terres si variées, et chacune le reçoit dans sa langue maternelle. La Pentecôte, ce n’est pas nous qui nous adaptons à la langue de Dieu ou de l’Eglise, c’est l’Esprit qui entre dans notre langage à nous, chaque terre. Il y a 50 jours, à Pâques le blé était fauché. Aujourd’hui c’est la fête des prémices, l’Esprit souffle, pas seulement sur la terre d’Israël, mais sur toute la terre, toutes nos terres. La terre de l’Ecole, la terre de la mairie, la terre de nos paroisses, la terre de nos tribus disparates, cléricales, anticléricales… Dieu les ouvre au fruit de l’Esprit.

Viens, Esprit de vérité, conduis-nous dans la vérité tout entière. Viens, Esprit de sainteté, viens, Esprit de lumière, viens, Esprit de feu, viens nous embraser !

Olivier de Framond, compagnon jésuite

Ac 2, 1-11 ; Ps 103 (104), 1ab.24ac, 29bc-30, 31.34 ; Ga 5,16-25 ; Jn 15, 26-27 ; 16, 12-15

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents