Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


2ème dimanche du temps ordinaire – « Que cherchez-vous ? »

Publié par Olivier de Framond, compagnon jésuite sur 15 Janvier 2021, 21:06pm

Catégories : #2017_framond

Nous avons un passage de relais. Jean-Baptiste diminue, pour que Jésus grandisse, « l’Agneau de Dieu ». Jean trouve sa joie à voir partir ses disciples vers Jésus. Tout fait boule de neige, de Jean-Baptiste à André, puis d’André à Simon. « Voici l’Agneau de Dieu » est comme une graine semée en terre, qui donnera plus tard l’Eglise, vous, nous, de relais en relais… « Que cherchez-vous ? » C’est la première parole de Jésus aux disciples. Le premier signe qu’il opère est cette suite. C’est à nous, à moi aussi qu’il s’adresse : « que cherches-tu ? ». Lui dirai-je : « Rabbi, où demeures-tu ? ». Au tombeau vide, à Marie-Madeleine, il dira « qui cherches-tu ? » C’est Lui qui suscite en nous de Le chercher. C’est Lui qui nous révèle ce que nous cherchons en vérité. C’est Lui qui fait cheminer notre soif. Notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en Toi, chantera St Augustin. Jésus donne à André et à l’autre disciple - qui peut être vous, moi -, de demeurer auprès de lui. Ils font leur première réco !  Et c’est en demeurant avec lui qu’ils découvrent alors le Messie, « qui veut dire Christ ». A vrai dire, « Messie » ou « Christ », qu’est-ce qui nous parle plus ? Vous me direz.

Ce qui s’opère dans cette réco, c’est en effet une révélation de nom. Jésus est certes Celui qui va et vient, il n’arrête pas de passer. Mais, en demeurant avec lui, il devient « le Messie », à accueillir, à connaître, un Chemin. Un pèlerinage intérieur s’opère. Jésus s’appelle le Messie, le Christ. Simon, dans le regard porté par le Christ sur lui, devient Képhas, Pierre. Le nom, c’est une mission, une vocation, un appel qui relève, réconcilie et envoie. Et si nous nous laissions regarder par le Christ ? Comment nous appellera-t-il ? …

« Que cherchez-vous ? », disait-il. Mais c’est Lui qui nous cherche d’abord. Comme l’enfant Samuel. Ce n’était pas Papa qui le cherchait, mais un autre, Dieu. Va-t-il me demander des trucs impossibles ? Ouf, non « tu ne demandais ni holocauste ni sacrifice, tu m’as ouvert l’oreille, alors j’ai dit voici, je viens ». C’est Lui, en me cherchant, qui fait de moi son temple, le sanctuaire de l’Esprit. Un sanctuaire, c’est nous si nous donnons au Christ de nous ouvrir l’oreille… Aidons-Le à nous chercher.

Olivier de Framond, compagnon jésuite
1 S 3, 3b-10.19 ; Ps 39 (40), 2abc.4ab, 7-8a, 8b-9, 10cd.11cd ; 1 Co 6, 13c-15a. 17-20 ; Jn 1, 35-42
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents