Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Benoît XVI - Texte de Monseigneur Guy de Kerimel.

Publié par Monseigneur Guy de Kerimel sur 5 Janvier 2023, 07:16am

Catégories : #pape

La mort du pape émérite Benoît XVI, à 95 ans, est l’occasion de faire mémoire de son pontificat et du précieux service qu’il a rendu à l’Église. Je dirais que ce pontificat de huit ans fut lumineux et douloureux.

Joseph Ratzinger n’avait pas souhaité devenir pape. Cet homme discret, humble, fidèle serviteur de son prédécesseur, travailleur, peu enclin à se mettre en avant, s’apprêtait à remettre sa charge de préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi quand son élection l’a pris par surprise. Sans le charisme de contact du pape Saint Jean-Paul II, il donnait l’impression de prendre sur lui lorsqu’il était acclamé par la foule. D’ailleurs, il avait demandé de ne pas applaudir lors des célébrations à la basilique Saint-Pierre.

Son pontificat fut lumineux par la clarté de sa parole, et par les textes qu’il laisse à l’Église. Benoît XVI était un grand théologien, qui a éclairé et approfondi le mystère de la foi, notre connaissance du Christ, notre quête de la vérité. Il a accompli la mission confiée par Jésus à Pierre : de confirmer ses frères dans la foi. Il rayonnait par son humilité, sa douceur, sa bonté. J’ai eu l’occasion de l’approcher, particulièrement lors des visites « ad limina » à l’automne 2012. Il était déjà fatigué ; je venais à la rencontre d’un homme fragile contenant un trésor extrêmement précieux.
Son pontificat fut douloureux parce que sa parole n’a pas toujours été comprise. Benoît XVI avait compris la nécessité, pour l’Église, de passer par des purifications et a eu le courage de dénoncer les abus, en particulier du fondateur des Légionnaires du Christ ; il a amorcé le travail en cours pour faire de l’Église une maison sûre. Mais il a été dépassé par l’ampleur de la tâche.

Conscient de ne plus pouvoir assumer les défis importants qui s’imposaient à l’Église, Benoît XVI a présenté sa démission, un acte courageux et lucide. Il s’est alors consacré à l’étude et à la prière.
Le patrimoine intellectuel et spirituel qu’il nous laisse est considérable.

Rendons grâce à Dieu pour ce pape qu’Il avait donné à l’Église !

 + Guy de Kerimel
 Archevêque de Toulouse

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents