Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Édith STEIN a choisi … (Osée 2, Mt 25) 

Publié par Olivier de Framond, compagnon jésuite sur 9 Août 2022, 08:29am

Catégories : #framond

Merci à l'auteur de cette photo

Je ferai de toi mon épouse. Je ferai de toi mon épouse, dans la justice et le droit, dans la fidélité et la tendresse. Édith Stein s’est laissée séduire au désert, et l’Époux l’a conduite à s’offrir « pour son peuple », le peuple des humiliés, le peuple des doux qui possèdent la terre sans que personne ne le voit.

Édith Stein réveille en nous le mystère du Mal. Le Mal qui barre la porte de l’amour, car il la barre à soi-même. Accueillir le Mal refuse de se laisser aimer, et alors celui qui agit ainsi est jaloux de ne pas se savoir aimé. C’est notre première conversion : nous laisser aimer par Celui qui a soif de nous pour entrer dans la danse de la vie qu’il initie ! Il est malheureux, celui qui voudrait en être le maître. Je pense à Hitler. Je pense à Poutine. Mais je pense aussi, plus près de nous, à celles et ceux qui grandissent dans des familles moins porteuses. Et encore à moi-même et quiconque peut refuser de se laisser aimer. Ils sont malheureux, et ils entraînent la mort. Édith Stein a choisi : elle a laissé l’huile de la Rencontre de la nuit. Elle a choisi la douceur. Elle possédait la terre. L’Époux est sorti. C’était les noces de sa Pâque. Elle a engendré l’Époux qui seul donne d’aimer et de faire entrer la Terre dans la danse de la vie. Merci Seigneur pour celle que tu es venue chercher au désert. Elle a choisi de se laisser aimer par toi, elle s’est laissée entraîner au désert, pour ton peuple, Seigneur, pour son peuple. Elle nous y invite avec elle. Elle a « connu le Seigneur », l’Époux, Celui qui la cherchait.

Olivier de Framond, compagnon jésuite

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents