Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Vendredi Saint : Le Christ te sauve - le jardin du dialogue...

Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 9 Avril 2020, 06:43am

Catégories : #Semaine Sainte & Triduum Pascal, #Miettes ignaciennes, #Manières de prier

(jeudi saint)

Demeurer dans le jardin du dialogue avec Lui, jusqu'au bout...

Méditation de l’exhortation Christus Vivit chapitre 4

118. La deuxième vérité est que le Christ, par amour, s’est livré jusqu’au bout pour te sauver. 
Ses bras sur la croix sont le signe le plus beau d’un ami qui est capable d’aller jusqu’à l’extrême : « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’à la fin » (Jn 13, 1).

*********

Saint Paul disait qu’il vivait dans la confiance en cet amour qui s’est livré à lui entièrement : « Je vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré pour moi » (Ga 2, 20).
********
122. Jeunes aimés par le Seigneur, vous valez tellement que vous avez été rachetés par le sang précieux du Christ !
Jeunes bien aimés, « vous n’avez pas de prix! Vous n’êtes pas une marchandise aux enchères!
S’il vous plaît, ne vous laissez pas acheter, ne vous laissez pas séduire, ne vous laissez pas asservir par les colonisations idéologiques qui nous mettent des idées dans la tête et, à la fin, nous font devenir esclaves, dépendants, des ratés dans la vie.
*************

Vous n’avez pas de prix :

 

vous devez toujours vous le répéter : je ne suis pas aux enchères, je n’ai pas de prix. Je suis libre, je suis libre! Eprenez-vous de cette liberté, qui est celle que Jésus offre ».

*******
119. Ce Christ, qui nous a sauvés de nos péchés sur la croix, continue de nous sauver et de nous racheter aujourd’hui, avec le même pouvoir de son don total. Regarde le Christ, accroche-toi à lui, laisse-toi sauver, parce que « ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement »
Car si tu pèches et t’éloignes, il te relève avec le pouvoir de sa croix. N’oublie jamais qu’ « il pardonne soixante-dix fois sept fois. Il revient nous charger sur ses épaules une fois après l’autre. Personne ne pourra nous enlever la dignité que nous confère cet amour infini et inébranlable. Il nous permet de relever la tête et de recommencer, avec une tendresse qui ne nous déçoit jamais et qui peut toujours nous rendre la joie ».
**********

 Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite

http://data.over-blog-kiwi.com/0/93/19/03/20190419/ob_e5b09b_jardinier-de-dieu-vendredi-saint-medi.pdf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Articles récents