Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Un Souffle léger, la liberté de Dieu

Publié par Ludovic Baudin sur 3 Avril 2020, 14:27pm

Catégories : #Jardinier, #Pensée du jour biblique

Depuis ce matin, cette phrase de la 1ère lecture revient souvent en moi. « Le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable » (Jr 20, 10-13). Soudain une voix survient en moi : Seigneur, tu es un souffle pour moi.

Un souffle léger !

Lisons 1 Rois 19, 12-13 : « et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d’une brise légère.   Aussitôt qu’il l’entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Alors il entendit une voix qui disait : Que fais-tu là, Élie ? »

Notre Dieu n'est pas celui des grands fracas. Il se manifeste dans la brise légère et non dans l'ouragan, le tremblement de terre ou le feu.

Quand il est né, c'est dans une crèche, dans la paille, entouré de ses parents, d'un âne et d'un bœuf, dans le dénuement le plus grand, dans la vulnérabilité la plus totale. Toute sa vie, il n'a pas eu de pierre pour reposer sa tête, il s'est enfui pour ne pas qu'on le lapidât car son heure n'était pas venue (Jn 10,39). Il a terminé sa vie d'homme sur une croix, entouré de deux brigands, ô infamie ! Non, Dieu ne se manifeste pas dans le fracas, mais dans "le murmure d'une brise légère"...

Notre Dieu est tout puissant mais n'utilise pas cette puissance pour convertir de force nos cœurs. Non, il nous respecte, il ne veut pas enfreindre notre liberté, il ne veut pas nous brusquer, au risque de nous perdre. Oui, sa liberté va jusque-là…

Quand j'étais enfant, je m'adressais à Dieu en lui reprochant de ne pas exercer sa toute puissance pour que tous les hommes et femmes de cette terre croient en lui… Mais il l’a déjà fait en envoyant son fils : « Le Christ Jésus, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect » (Philippiens 2,6-7)

Après avoir envoyé des dizaines de prophètes pour annoncer sa venue, Dieu s'est fait homme, lui qui est Créateur s'est fait créature… Quelle humilité ! Dieu s'est fait homme, semblable à nous, excepté le péché… 

Il n'y aura pas d'autres signes pour nous convertir. Dieu dans sa toute Puissance se fait proche de nous… Nous pouvons lui parler, le louer, lui demander pardon, lui demander mille et une choses, il a la tendresse d'un Père et ne veux qu'une chose : "convertis-toi et crois à la Bonne Nouvelle" comme nous l'a dit le prêtre le mercredi des Cendres…

Dieu ne nous force jamais…A l'approche des fêtes pascales, laissons-nous emporter avec lui dans sa Pâque pour ressusciter avec Lui.

Ludovic Baudin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Articles récents