Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Comment, jeune, garder droit son chemin ?

Publié par Jardinier de Dieu sur 22 Décembre 2018, 19:00pm

Catégories : #lettre information

« Comment, jeune, garder droit son chemin ? » Ainsi commence la deuxième strophe du psaume 118 que nous pouvons lire comme une prière que Jésus adresse à son Père. Il est bon de se mettre dans la peau de Jésus et de se tourner vers le Père céleste pour expérimenter que prier ainsi nous lance vers l’infini.

« Comment, jeune, garder droit son chemin ? » La question est adressée à tout jeune se lançant dans la vie. Elle s’adresse également à tout enfant accédant à la parole. En revanche, si la question surgit d’elle-même dans le cœur du jeune, alors heureux est-il, car l’Esprit lui fait signe. À la question précédente, le psaume répond, « en observant ta parole ». Voilà une piste. Mais il faudra encore que chacun découvre ce que signifie « observer ta parole » et comment il prend corps chez lui. Quand on est encore un enfant, le plus simple est de rejoindre Jésus à la crèche de la Nativité et de le suivre dans son périple d’enfant et au-delà, autrement dit, de grandir ensemble. Tel peut être l’objet du catéchisme des enfants, leur donner le goût de rejoindre Jésus et de grandir avec lui, comme un ami avec son ami. Si l’amitié se développe et perdure, il découvrira que Jésus est aussi un maître de vie.

En plaçant la séance de catéchisme avant la messe dominicale, il s’instaure une unité de temps et de lieu. Et quand les enfants rejoignent dans la grande assemblée ceux et celles qui les précèdent dans la vie comme dans la foi, à savoir les parents et les autres membres de la communauté, alors le catéchisme s’achève en eucharistie. Ainsi, la connexion du catéchisme à la messe dominicale est également une initiation à la vie communautaire paroissiale où le jeune est appelé à prendre sa place au sein d’une grande famille intergénérationnelle. Il expérimente alors qu’il n’a pas besoin de quitter les siens pour recevoir, dès maintenant et en nombre, des pères et des mères, des frères et des sœurs qui sont des amis du Seigneur.

Père Roland Cazalis - Paroisse St-Paul, Salzinnes, Namur, Belgique (édito de REPLANTER n°3)

Merci à l'auteur de cette photo

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Articles récents