Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Pour que l’amour ne se refroidisse pas

Publié par Jardinier de Dieu sur 25 Mars 2018, 08:31am

Catégories : #Jardinier, #lettre information

Malgré ses 40 jours, entre le mercredi des Cendres et la nuit de Pâques, le temps du Carême passe rapidement. Nous sommes déjà au dimanche des Rameaux et  de la Passion du Seigneur. Revenons en ce tout début de Semaine Sainte sur le message du Carême 2018 de notre pape François. Le Jardinier de Dieu est très heureux de vous présenter un texte intitulé « Ecoutons le Pape François » issu du n°2 du magazine « Replanter » dont le responsable d'édition est le père Roland Cazalis (rc), un des jésuites impliqué dans la rédaction du Jardinier de Dieu. Bonne semaine sainte à chacun de vous !

Écoutons notre Pape François !

Le Carême est un temps de 40 jours pour se préparer à Pâques ; le terme provient des quarante jours (quadragesima) entre le mercredi des Cendres et la nuit de Pâques ; dans le nombre des jours, on ne compte pas les dimanches. Le message de notre Pape pour le Carême de cette année met en avant la phrase de Mathieu 24, 12 : « À cause de l'ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira. » Au Mont des Oliviers, Jésus annonce de grandes épreuves et l'arrivée de faux prophètes, qui tromperont beaucoup de personnes, jusqu'au point d'éteindre la charité qui est le centre de l'Évangile.

Qui sont ces faux prophètes ? Ce sont ceux qui proposent les faux remèdes de la drogue, les relations humaines « use et jette », ou encore ceux qui mènent les autres « par le bout du nez », en proposant l'illusion de l'argent et des intérêts mesquins (pensons à toutes les « affaires » qui polluent notre pays et le monde) et l'immersion dans une vie complètement virtuelle. Il faut apprendre à ne pas rester dans l'immédiat et reconnaître ce qui laisse en nous une trace durable, car venant de Dieu. Comment la charité se refroidit-elle en nous ? C'est avant tout par l'avidité de l'argent (pensons aux répartitions inhumaines de la richesse dans le monde). C'est ensuite le refus de Dieu et de trouver en Lui notre consolation. Tout ceci conduit à la violence envers ceux qui sont considérés comme une menace (l'enfant à naître, la personne âgée et malade, l'étranger, mais aussi le prochain qui ne correspond pas à nos attentes) Cela conduit encore à l'égoïsme, à la tentation de l'isolement, à l'engagement dans des guerres fratricides sans fin, à la mentalité mondaine, qui conduit à ne rechercher que les apparences !

Que faire ? Pratiquer la prière, l'aumône et le jeune ! La prière permet de rechercher la consolation en Dieu. La pratique de l'aumône libère de l'avidité et aide à découvrir que l'autre est mon frère : ce que je possède n'est jamais seulement mien. Ceci vaut dans la vie quotidienne, mais aussi pour le temps de carême, au cours duquel de nombreux organismes font des collectes en faveur des Églises et des populations en difficulté. Le jeûne, lui, nous rend plus attentifs à Dieu et au prochain : il réveille la volonté d'obéir à Dieu, qui seul rassasie notre faim (1)

Albert Robaux    

(1) Vous trouverez le texte intégral du Pape, sur (http://eglise.catholique.fr/vatican/messages-du-saint-pere/452336-message-du-pape-pour-le-careme/).

Merci à l'auteur de cette photo

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Articles récents