Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Le Pape prie pour les artistes : sans beauté, on ne peut comprendre l'Évangile

Publié par Jardinier de Dieu sur 7 Mai 2020, 10:15am

Catégories : #Prières, #Pape

Merci à l'auteur de cette image

Lors de la messe à la Maison Sainte-Marthe jeudi 7 mai 2020, François a de nouveau prié pour les artistes et demandé à Dieu de les bénir. Dans son homélie, il a rappelé qu'être chrétien, c'est appartenir à un peuple librement choisi par Dieu. Sans une telle conscience, on tombe dans le dogmatisme, le moralisme et les mouvements élitistes.

[…] Dans son homélie, le Pape a commenté le passage des Actes des Apôtres (Ac 13, 13-25) dans lequel Paul, arrivé à Antioche en Pisidie, explique l'Histoire du peuple d'Israël dans la synagogue, annonçant que Jésus est le Sauveur attendu. Lorsque Paul explique la nouvelle doctrine, dit François, il parle de l'histoire du salut. Derrière Jésus, il y a une histoire de grâce, d'élection, de promesses : le Seigneur a choisi Abraham et a marché avec son peuple. Il y a une histoire de Dieu avec son peuple. Paul ne commence pas avec Jésus, il commence avec l'histoire.

Le christianisme n'est pas seulement une doctrine, mais une histoire qui mène à cette doctrine. Le christianisme n'est pas seulement une éthique, il a des principes moraux, mais on n'est pas chrétien seulement pour la vision éthique : c'est plus. Les chrétiens ne sont pas une élite de personnes choisies pour la vérité: être chrétien, c'est appartenir à un peuple choisi par Dieu gratuitement.

Le Pape prie pour ceux qui travaillent au sein des médias

Si nous n'avons pas cette conscience d'appartenir à un peuple, nous serons des chrétiens idéologiques, avec une petite doctrine, des chrétiens élitistes qui croirons que les autres sont écartés et iront en enfer : nous ne serons pas de vrais chrétiens.

C'est pourquoi Paul - répète le Pape - explique Jésus à partir de l'appartenance à un peuple : "Souvent, nous tombons dans ces partialités, qu'elles soient dogmatiques, morales ou élitistes. C'est le sens de l'élite qui nous fait tant souffrir et nous perdons ce sentiment d'appartenance au peuple saint et fidèle de Dieu, que Dieu a élu en Abraham". Il s'agit d'avoir la "conscience du peuple". Nous devons "transmettre l'histoire de notre salut", la mémoire d'un peuple, d'être un peuple, et "dans cette histoire du peuple de Dieu, jusqu'à ce que nous atteignions Jésus Christ, il y a eu des saints, des pécheurs et beaucoup de gens ordinaires, bons, avec des vertus et des péchés. La fameuse "foule" qui a suivi Jésus, qui avait le sentiment d'appartenir à un peuple. Un soi-disant chrétien qui n'a pas cette odeur n'est pas un vrai chrétien" car "il se sent justifié sans le peuple".

La déviation "la plus dangereuse" des chrétiens aujourd'hui et toujours - a dit le Pape - est sans aucun doute "le manque de mémoire d'appartenance à un peuple. Quand cela fait défaut, le dogmatisme, le moralisme, les mouvements élitistes viennent. Le peuple disparaît. Un peuple toujours pécheur, tout ce que nous sommes, mais qui n'a généralement pas tort, qui a le parfum d'un peuple élu, qui marche derrière une promesse et qui a fait une alliance qu'il ne fait peut-être pas, mais qu'il sait".

Le Pape François nous invite à demander au Seigneur cette conscience du peuple, que la Vierge a chantée dans son Magnificat et Zacharie dans son Benedictus : "conscience du peuple : nous sommes le fidèle peuple saint de Dieu" qui "dans sa totalité a le parfum de la foi et est infaillible dans sa façon de croire".

Pape François

https://www.vaticannews.va/fr/pape-francois/messe-sainte-marthe/2020-05/le-pape-prie-pour-les-artistes-car-sans-beaute-on-ne-peut-comp.html 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Articles récents