Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Jn 8, 51-59 Avant qu’Abraham fût, « JE SUIS »

Publié par Père Olivier de Framond sur 22 Mars 2018, 14:12pm

Catégories : #2017_framond

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 8,51-59.
En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : si quelqu'un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. »
Les Juifs lui dirent : « Maintenant nous savons bien que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un garde ma parole, il ne connaîtra jamais la mort.”
Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi sont morts. Pour qui te prends-tu ? »
Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”,
alors que vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas, je serai comme vous, un menteur. Mais je le connais, et sa parole, je la garde.
Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour. Il l’a vu, et il s’est réjoui. »
Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas encore cinquante ans, tu as vu Abraham ! »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS. »
Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

********************

Quand l’incompréhension se fait entre Jésus et son peuple, Jésus creuse le fossé encore et encore. Je me serais buté pareil, je crois. « Avant qu’Abraham fût, je suis » ! Mais qu’est-ce qu’il raconte ?! …
« Raham », m’a dit une Libanaise, ça veut dire « les entrailles » en arabe. J’ai supposé qu’en hébreu aussi. Devenir Abraham, et non plus Abram, c’est naître à des entrailles de mère, celles qui enfantent le peuple des croyants, peuple du cœur de Dieu, peuple de l’Alliance, qui se laisse visiter et rencontrer par la Parole de Dieu. Jusqu’à vivre de la vie de Dieu, le Père avec le Fils et l’Esprit. Quitter Abram, devenir Abraham, Jésus nous fait ce don : naître à ces entrailles qui accueillent la Parole, le cœur de Dieu ! Il me faudra passer bien des blindages, bien des blocages ou des contrariétés. C’est quoi ce langage bizarre du Christ, c’est quoi cette Parole qui délivre de la mort, c’est qui ce Jésus qui EST, avant Abraham ? Quand je me blinde à ceci ou cela, c’est peut-être que je suis encore Abram. Lâche tes pierres, et va, vis, deviens « Abraham », entrailles de mère pour le cœur de Dieu, naissance du peuple de l’Alliance …

Père Olivier de Framond

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Articles récents