Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Jn 13, 1-15 La relation avant l’action...

Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 9 Avril 2020, 06:41am

Catégories : #evangiles_piste_reflexion

Jean 13,1-15

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.
Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »
Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »
Merci à l'auteur de cette photo

« Il les aima jusqu’au bout. » Jésus vrai Dieu et vrai homme nous enseigne ce que c’est qu’être humain, il est, pour nous, le chemin, la vérité et la vie. En son existence, il nous enseigne tout. Son Père nous l’a dit à la Transfiguration : « Ecoutez le ». Et ce qu’il nous dit c’est qu’au cœur de chacun de nous il y a ce désir de pouvoir aimer jusqu’au bout. Même si nous savons que nous dévions, que nous nous trompons, que nous trompons, au fond de notre cœur demeure ce désir de pouvoir aimer jusqu’au bout. Mais la bonne nouvelle, c’est que Dieu le Père Dieu, le Fils et Dieu l’Esprit ne veulent pas que nous vivions en rêve. Ils veulent que nous vivions vraiment tous ensemble ce qui est au cœur de chacun : pouvoir aimer jusqu’au bout. Et c’est pour cela que l’un d’entre eux est devenu homme pour nous ouvrir le chemin, nous porter. Alors écoutons-le, voyons ce qu’il fait comprenons par son attitude, par ses gestes, par ses paroles pour recevoir de l’imiter.

 

« Le Père a tout remis entre ses mains » Jésus n’agit jamais seul, ne prend pas ses décision seul. Il vit en lien avec son Père, avec nous aussi. A la Transfiguration, il nous a introduit en son intimité, au bord du Lac il dit à ses premiers disciples : « venez et voyez ». Jésus ne se pense pas, ne se vit pas seul. Jamais. Du coup son action, son désir peuvent prendre appui sur l’autre toujours. Il reçoit d’un autre la responsabilité, il n’est pas responsable tout seul. Dans son action, il répond toujours à quelqu’un, il est envoyé. Sa Passion consistera à aller jusqu’au bout de cette logique, en maintenant, jusqu’au dernier souffle, son ouverture aux autres, au Père. Et, par cela, il nous sauvera. La tentation du  repli sur soi n’aura eu aucune prise sur lui. Il appellera les disciples à prier avec lui, à demeurer avec lui, il cherchera jusqu’au bout la relation avec son Père. Il lui rendra l’Esprit.

 

« Se lève de table » Alors si Jésus ne fait jamais seul, Jésus ne fait pas tout, tout de suite. Il pose un acte préparatoire, il n’agit qu’en lien avec les autres, il les prévient, il les introduit, il les associe. Il est nécessaire d’avoir part avec lui, dira-t-il à Pierre. Il prend ainsi appui, pour son acte final, dans la relation qui est première pour lui, qui a valeur absolue. Ses actes préparatoires {eucharistie ou lavement des pieds) sont ainsi annonciateur, ils préfigurent, ils communiquent. A chaque fois, il y a dialogue avec les autres. Jésus n’agit que pour rassembler, unir, réconcilier, ouvrir. Et en cela il se donne les moyens de pouvoir aimer jusqu’au bout, de pouvoir tenir. Sachons recevoir pour nous-mêmes le chemin qu’il nous ouvre afin  que nous puissions nous aussi faire de même. A nous de recevoir cette manière, à la faire nôtre, en toute notre vie. Sachons ne rien imposer mais sachons proposer, sachons composer... et pour cela allons à lui en déposant ce qu’il y a en notre cœur, en notre attente... Après la célébration il nous est offert d’être avec lui, de demeurer avec lui, de recevoir son désir d’être avec nous. C’est un grand bonheur !

Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Articles récents