Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


Retraite en ligne pendant le temps pascal : Actes des apôtres 3, reprendre les gestes de Jésus / savoir en rendre compte

Publié par Jardinier de Dieu sur 7 Mai 2020, 13:33pm

Catégories : #Prières, #Manières de prier, #Jardinier

Cette semaine nous vous proposons deux temps de prière à partir de la rencontre fraternelle entre le mendiant de la Belle Porte et Pierre avec Jean.

 

merci à l'auteur de l'image

Le chemin de vie : le miracle.

 

Prier n’est pas autre chose que de se laisser toucher par la scène biblique. Je vais à ce temps d’échange avec une question, une intention, une demande, a priori pour mieux comprendre comment le Seigneur conduit son Eglise aujourd’hui en prenant le temps de contempler comment il a fait au début des temps apostolique. Une fois que je suis entré en prière, que je me suis mis en présence du Seigneur, que j’ai formulé ma demande, j’entre dans le récit. Je prends le temps de voir les actions, les paroles, les attitudes des différents personnages, ici il y a Pierre, Jean, le mendiant puis tout le peuple... pour vous aider dans votre cheminement, des titres à chaque étape pour bien sentir la progression, les enjeux, les surgissements des libertés, les interactions...

Il y a deux moments, pour deux temps de prière : le miracle et le discours ?

 

Temps 1de la prière

Le lieu : dans une situation habituelle, commune va surgir la nouveauté ?

Pierre et Jean montaient au Temple pour la prière de l’après-midi, à la neuvième heure. On y amenait alors un homme, infirme de naissance, que l’on installait chaque jour à la porte du Temple, appelée la « Belle-Porte », pour qu’il demande l’aumône à ceux qui entraient.

 

L’action : la rencontre, l’échange, la parole et le geste de Pierre, l’effet sur le mendiant

Voyant Pierre et Jean qui allaient entrer dans le Temple, il leur demanda l’aumône. Alors Pierre, ainsi que Jean, fixa les yeux sur lui, et il dit : « Regarde-nous ! » L’homme les observait, s’attendant à recevoir quelque chose de leur part. Pierre déclara : « De l’argent et de l’or, je n’en ai pas ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ le Nazaréen, lève-toi et marche. » Alors, le prenant par la main droite, il le releva et, à l’instant même, ses pieds et ses chevilles s’affermirent. D’un bond, il fut debout et il marchait.

 

La suite de l’action : l’action met en mouvement le corps social

Entrant avec eux dans le Temple, il marchait, bondissait, et louait Dieu. Et tout le peuple le vit marcher et louer Dieu. On le reconnaissait : c’est bien lui qui était assis à la « Belle-Porte » du Temple pour demander l’aumône. Et les gens étaient frappés de stupeur et désorientés devant ce qui lui était arrivé. L’homme ne lâchait plus Pierre et Jean.  Tout le peuple accourut vers eux au Portique dit de Salomon. Les gens étaient stupéfaits.

 

Je peux prendre le temps à la fin de ce premier temps de contemplation de m’adresser au Seigneur de lui dire ce que j’ai découvert de sa modalité d’inspiration dans l’action de Pierre et de Jean, lui dire aussi ce que cela m’a évoqué dans ma propre vie, lui demander de comprendre comment je puis être son témoin dans ma situation auprès de mes frères...

 

Merci à l'auteur de l'image

Le chemin de vie : le discours.

 

Temps 2 de la prière

 

La prise de parole de Pierre devant cette mise en mouvement du peuple après le miracle.

Le lieu : comment expliciter rendre compte de la nouveauté au sein de ma communauté  ?

Tout le peuple accourut vers eux au Portique dit de Salomon. Les gens étaient stupéfaits. Prendre conscience que ce qui s’est vécu entre le mendiant, Pierre et Jean est maintenant porté à la connaissance de tous, que les compréhensions, interprétations vont fuser. Pierre doit prendre la parole pour en donner le sens de l’Evangile, voilà comment il prend la parole devant les autres juifs.

 

Une structuration vous est proposée pour percevoir l’argumentation de Pierre, sur quoi il prend appui et ce qu’il dit concrètement aux autres membres du peuple juif, comment il fait jouer toutes les dimensions de leur identité (accusé, héritier de la promesse, récipiendaire de la promesse universelle, frères des apôtres...). Nous pouvons aussi voir comment Pierre parle à partir de son propre chemin. Je lis lentement le texte, j’entre dans son intelligence, je me laisse toucher par la manière dont Pierre parle, explique, interpelle ses frères en religion juive.

 

Voyant cela, Pierre interpella le peuple :

 

« Hommes d’Israël, pourquoi vous étonner ? Pourquoi fixer les yeux sur nous, comme si c’était en vertu de notre puissance personnelle ou de notre piété que nous lui avons donné de marcher ? Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, alors que vous, vous l’aviez livré, vous l’aviez renié en présence de Pilate qui était décidé à le relâcher. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accorde la grâce d’un meurtrier. Vous avez tué le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscité d’entre les morts, nous en sommes témoins.

 

Tout repose sur la foi dans le nom de Jésus Christ : c’est ce nom lui-même qui vient d’affermir cet homme que vous regardez et connaissez ; oui, la foi qui vient par Jésus l’a rétabli dans son intégrité physique, en votre présence à tous.

 

D’ailleurs, frères, je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance, vous et vos chefs. Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait d’avance annoncé par la bouche de tous les prophètes : que le Christ, son Messie, souffrirait.

 

Convertissez-vous donc et tournez-vous vers Dieu pour que vos péchés soient effacés. Ainsi viendront les temps de la fraîcheur de la part du Seigneur, et il enverra le Christ Jésus qui vous est destiné. Il faut en effet que le ciel l’accueille jusqu’à l’époque où tout sera rétabli,  comme Dieu l’avait dit par la bouche des saints, ceux d’autrefois, ses prophètes.

  • Moïse a déclaré : Le Seigneur votre Dieu suscitera pour vous, du milieu de vos frères, un prophète comme moi : vous l’écouterez en tout ce qu’il vous dira. Quiconque n’écoutera pas ce prophète sera retranché du peuple.
  • Ensuite, tous les prophètes qui ont parlé depuis Samuel et ses successeurs, aussi nombreux furent-ils, ont annoncé les jours où nous sommes.

 

C’est vous qui êtes les fils des prophètes et de l’Alliance que Dieu a conclue avec vos pères, quand il disait à Abraham : En ta descendance seront bénies toutes les familles de la terre.  C’est pour vous d’abord que Dieu a suscité son Serviteur, et il l’a envoyé vous bénir, pourvu que chacun de vous se détourne de sa méchanceté. »

 

Je puis peut-être me demander ce que je retiens de l’attitude de Pierre. Ce que cela me dit pour l’Eglise d’aujourd’hui, ses différents membres... Alors je m’adresse au Seigneur, je lui présente mes découvertes, mes questions, ce qui a pu venir de mon histoire aussi, je lui parle avec confiance, je discute avec lui.

 

A la fin, je conclus mon temps de prière avec Lui par une prière commune comme le Notre Père

Je prends quelques notes de ce que j’ai vécu dans la prière pour en garder trace.

 

Jardinier de Dieu

Act 2Act 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Articles récents