Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu

Pourquoi ce nom ? Un de nos jésuites va vous répondre


21ème dimanche ordinaire, année C : « N’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? »

Publié par Père Olivier de Framond sur 24 Août 2019, 14:53pm

Catégories : #2017_framond

Ils font route vers Jérusalem. Chez l’évangéliste, ça a un sens fort : Jésus va librement à sa Passion ! C’est la porte étroite que lui a révélé son Père pour demeurer un vivant, libre, et ouvrir des passages aux aveugles que nous sommes. C’est sans doute ce qui éveille la question d’un marcheur : « n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? ».

Sauvés de quoi ? D’une issue comme celle du Christ ? C’est surtout être sauvé d’un enfer mental, du fait d’une santé, d’une solitude, d’une dépendance, que je ne voudrais pas. Etre sauvé d’un enfer dans lequel je me mettrais moi-même. Et il peut venir sans prévenir : « éloignez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité ». Être sauvé, Jésus semble le révéler peu à peu, c’est être accueilli comme un maître de maison, plutôt que d’être jeté dehors après une période apparemment florissante. Être sauvé, c’est un jour frapper à la bonne porte et entrer dans la maison du Seigneur. Faut pas être trop gros, ni trop grand, car il dit que la porte est étroite. Mon âme trouve la paix quand elle demeure en toi. L’Ami prendra son repas avec moi, et moi avec lui. C’est à moi de lui ouvrir la porte, et pourtant c’est lui qui m’accueille et me donne une maison, une paix, un cœur vivant.

Des derniers seront premiers, des premiers seront derniers. C’est qu’être sauvé n’est pas un acquis pour toujours : des appelés, choisis pour sa vigne et habiter sa maison, peuvent un jour s’entendre dire « je ne sais pas d’où vous êtes ». Comme le suggère Isaïe, ce seront peut-être des rescapés, des migrants, ceux-là mêmes que nous laissons à nos portes, qui nous ouvriront la porte étroite, à nous, pauvres gens du pays, pour entrer dans la Maison de la paix, la Maison de la joie. Rendons grâce à Dieu pour le Christ qui a choisi la porte étroite et fait route vers Jérusalem jusqu’au bout.

Père Olivier de Framond

Si 3, 17-18.20.28-29 ; Ps 67 (68), 4-5ac, 6-7ab, 10-11 ; He 12, 18-19.22-24a ; Lc 14, 1.7-14

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Articles récents